AccueilCommuniqués de presseInternetArticle en cours

Le phishing : menace réelle pour les utilisateurs du web.

Le phishing est une technique malveillante permettant aux pirates de collecter les données personnelles des particuliers et les informations confidentielles des entreprises. D’après les estimations d’un grand éditeur de sécurité informatique, une attaque d’hameçonnage sur 4 touche le secteur bancaire et les sites e-commerce.

[/h2]Explications sur le phishing[/size]

Le phishing est également connu sous le nom d’hameçonnage. Pour mener cette cyber-attaque, les pirates ne font pas usage d’un relais de messagerie. En effet, ils usurpent tout simplement l’identité d’une institution sensible et connue : banque, organisme d’impôt, site de vente en ligne, etc. dans le but de collecter les identités et les coordonnées bancaires des clients. Il leur est également possible de piéger les utilisateurs avec des courriels et des SMS.

[/h2]Le phishing vu comme une véritable menace par les entreprises[/size]

Lorsqu’une entreprise est victime d’une attaque de phishing, il est fort possible qu’elle ne puisse éviter le blacklistage. Cette menace peut par conséquent nuire considérablement à sa réputation et faire perdre la confiance de la clientèle. En outre, l’hameçonnage a également un impact important sur le chiffre d’affaires de l’entreprise. En effet, les clients détournés par les pirates vers leurs sites web factices constituent de véritables manques à gagner financiers que la société ne pourra pas récupérer.

[/h2]Précautions à prendre contre le phishing[/size]

Plus les entreprises sont populaires, plus les risques d’être touchés par le phishing sont élevés. Pour ne pas tomber dans les pièges, il est fortement recommandé de ne pas suivre les liens mentionnés dans des e-mails reçus sur les serveurs smtp surtout si ces messages demandent la réactivation ou la modification d’un compte.

Il est également conseillé de taper directement l’url de vos organismes financiers au lieu de passer par les moteurs de recherche. En cas de doute, mieux vaut contacter directement par téléphone les institutions pour avoir la certitude qu’on n’est pas en face d’une tentative de phishing.

Ce communiqué vous à plut et vous voulez plus de renseignements? Vous pouvez dans ce cas jeter un coup d'œil sur le site officiel.

datePublié le :