AccueilCommuniqués de presseEnvironnementArticle en cours

Traitement des eaux usées dans les stations d’épuration.

Quelle soit salée comme les mers et océans, ou douce comme celle des fleuves, des cours d’eau, des lacs, l’eau est partout. Sous forme de vapeur d’eau, où elle est sous le transfert de chaleur de l’atmosphère des océans, des continents, ou souterraine sous forme de nappes issues de l’infiltration des eaux des pluies. L’eau vit et circule animée par l’action du soleil. Née de l’humidité du sol sous l’action de la chaleur, elle revient sous forme de pluies.

Usage de l’eau par l’Homme

L’Homme a besoin de l’eau pour vivre, cultiver, produire, bâtir, il a besoin d’une eau pure, en quantité. Nous devons responsabiliser notre consommation, mieux gérer la qualité des eaux qui reviennent au cycle de la nature et utiliser le meilleur de la technologie.
Aujourd’hui, l’eau a besoin de nous. L’eau usée issue de nos activités quotidiennes, est larguée dans des conduits spécifiques pour atteindre les égouts.
Dans le but de réduire la pollution et minimiser le danger que portent ces eaux usées pour l’environnement, en particulier la faune et la flore, l’Homme a pensé à traiter cette eau.
Il commence à édifier des stations d’épuration et faire cheminer les eaux usées dans des circuits bien définis pour subir un ensemble de traitements.
Au terme de ce traitement, les eaux usées initialement chargées en polluants organiques, deviennent des eaux limpides non potables mais qui peuvent être renvoyées vers le milieu naturel sans aucun danger.

Équipements nécessaires au traitement des eaux usées

Le traitement des eaux usées passe par plusieurs étapes :

  • Une étape de prétraitement : cette étape consiste à débarrasser l’eau de tous les déchets solides qui ne sont pas biodégradables. Cette étape utilise des équipements comme les dégrilleurs, les tamis statiques et rotatifs, etc.
  • Une étape de traitement biologique : lors de cette étape, ce sont les bactéries qui vont faire la grande partie du travail. Elles dégradent tous les polluants biodégradables dans des stations biologiques où l’eau est constamment remuée pour leur fournir de l’oxygène nécessaire à l’oxydation de la matière organique.
  • Une étape de clarification : on assiste lors de cette dernière étape à séparer les bactéries de l’eau avant de la lâcher dans la nature.

Bien sûre entre ces grandes étapes, existe des étapes intermédiaires qui nécessitent elles aussi des équipements spécifiques.

Ce communiqué vous à plut et vous voulez plus de renseignements? Vous pouvez dans ce cas jeter un coup d'œil sur le site officiel. Vous pouvez aussi contacter John au +33 (0) 6 86 55 67 3 pour plus ample informations, ou encore par courrier à l'adresse suivante : 83 rue Carnot, 92150 Suresnes, France.

datePublié le :