AccueilCommuniqués de presseEntrepriseArticle en cours

La défense de tous les acteurs de la vie en entreprise.

Il est indéniable que les mécanismes et principes instaurés par le droit positif défendent plus le salarié que l'employeur. En effet le contrat de travail offre déjà à ce dernier un privilège important, le pouvoir hiérarchique. Le droit du travail concerne également les interactions collectives telles que les relations syndicales.

De nombreuses règles du droit du travail naissent des conventions entre groupements ou syndicats en tous genres. Le droit du travail assure le respect des droits et l'observation des obligations de chaque individu au sein de l'entreprise. Certains avocats affairistes comme http://avockiman.blog4ever.com propose leur expertise en la matière en offrant assistance et plaidoirie.

Plutôt pour le règlement à l'amiable

Les parties peuvent mettre fin au contrat de travail de plusieurs manières. Bien sûr le terme marque la fin des contrats de travail à durée déterminée. En cas de durée indéterminée, il prend fin soit par la démission du salarié ou par un licenciement.

La démission entraîne des conséquences fâcheuses pour le salarié. Il perd une bonne partie des privilèges dans ce cas. Les spécialistes du droit du travail déconseillent fortement la démission, peu importe les conditions de travail dans lesquels évolue le travailleur.

On peut intenter un recours contre l'employeur même durant l'exécution du contrat. Il peut s'agir des cas d'harcèlements moraux ou sexuels. Dans tous les cas, on évite d'en arriver à la rupture du contrat et au pire l'initiative devra provenir de l'employeur. En effet, un licenciement abusif ouvre la voie des recours contentieux. En effet pour ne pas mettre en jeu sa responsabilité, l'employeur devra justifier d'un motif réel et sérieux.

Protection juridique en cas de licenciement abusif

En cas le licenciement abusif, l'employé pourra demander réparation devant le conseil des prud'hommes. Mais on constate qu'au vu de l'intérêt des parties, les avocats proposent souvent de convenir pour une mesure plus consensuelle. La législation du travail impose à l'employeur le respect de quelques procédures avant de procéder aux licenciements tels que la convocation préalable du salarié dans le licenciement pour faute.

La faute grave entraîne la résiliation du contrat du travail sans indemnité de licenciement ou préavis. En matière de licenciement pour motif économique il se doit au préalable de réorienter. En cas d'irrespect de la procédure, on sera en présence du licenciement abusif. Les avocats sont également les meilleurs alliés des entrepreneurs pour se prémunir des abus du salarié de mauvaise foi.

En effet, les abus ne viennent pas forcément de l'employeur. Aussi avant de congédier un salarié et en subir les conséquences fâcheuses il vaut mieux solliciter les conseils avisés de l'Avocat en droit des affaires. Il détectera les mauvais agissements du salarié.

Si vous désirez parler de notre communiqué dans votre blog ou autre part, vous aurez plus d'informations sur le site officiel.

datePublié le :